Le Bosc - Loiras - Salelles du bosc

 

Le Bosc - Loiras - Salelles du Bosc

Située aux portes des Hauts-Cantons, la commune du Bosc ne comporte pas moins de onze villages dispersés entre vignobles et oliviers.

La proximité du Lac du Salagou, les richesses et la beauté des sites environnants, la découverte des ruffes, vous assureront un dépaysement total.

Le plateau de l’Auverne qui domine le Lac du Salagou regorge de “capitelles” construites en pierre sèche, le village de Laulo vous offrira un magnifique point de vue sur la rivière Lergue et Salelles aiguisera votre curiosité avec sa croix érigée sur le piton de Gibret.

Autant de choses que les habitants se feront un plaisir de vous faire découvrir. Une halte à Loiras s’avère indispensable pour visiter son église datant de la première moitié du 12e siècle.

Le Bosc est la commune la plus étendue du canton de Lodève. Son nom désigne un bois, un terrain couvert d’arbres.


Agrandir le plan

En 1910, elle regroupait, outre le village fortifié, 11 hameaux : Salelles, Saint-Martin, Saint-Julien, Saint-Fréchoux, le Viala, Laulo, Loiras, Saint-Alban, Mas Lavayre, Auberge-Crouzet et La Barraque-Cartels.

Le château du Bosc est mentionné dans le cartulaire de Lodève, en 1145.

Il a succédé au Castrum de Gibret situé sur le neck (piton, puech) basaltique du même nom, cité en 990.

Cette commune de piémont était autrefois desservie par le passage d’une voie romaine, reliant Nîmes à Lodève. Elle est donc riche en vestiges gallo-romain ; l’un des plus importants du 1er siècle de notre ère a été fouillé en 1967 par l’abbé Maistre et son équipe.

Il s’agissait de deux grands bassins, en liaison avec des bâtiments qui, eux, n’ont pas été fouillés, faute de temps et d’autorisation.

Un important mobilier archéologique a ainsi été exhumé, dont plus de 400 récipients reconstituables. Une partie de ces objets est visible au musée de Lodève.

Au XVème siècle, c’est une branche des Guilhem, les Clermont-Négri, qui acheta la seigneurie du Bosc. D’importants vestiges de fortifications sont encore visibles : l’enceinte, deux tours et une porte (XIIème siècle).

Un des plus grands dolmens de la région se trouve sur son territoire. De nombreux sites préhistoriques ont également été retrouvés par le Groupe Archéologique Lodévois (qui a aimablement collaboré à la rédaction de cet article).


Newsletter
Agenda des sorties
Recettes d'eau